Test Blu Ray de Harry Potter à l’Ecole des Sorciers

Ce premier volet des aventures d’Harry Potter souffre des mêmes petits défauts que ses deux successeurs directs, et ce que l’on opte pour le HD-DVD ou pour le blu-Ray (transfert VC-1/1080P identiques). Si la compression se montre relativement bien maitrisée, nous noterons un léger grain ambiant et quelques rares fourmillements dans certains arrières plans (et quelques petites poussières occasionnelles). Le transfert VC-1/1080P apporte, comparativement à l’édition SD sont lot de détails et nombreux sont les plans à bénéficier d’un piqué irréprochable et d’une belle profondeur de champs. Malheureusement, à l’image du second opus, ce sentiment de 3D demeure mitigé : là où le piqué est subjuguant sur le 5ème opus, et ce tout au long du métrage, l’image apparait par moments un peu plus douce et moins précise (pour de la HD bien entendu) et les noirs pas aussi profonds que nous l’aurions souhaité. En revanche, la palette colorimétrique accuse une belle richesse et nous fait bénéficier d’un éclat des plus satisfaisants. Le plaisir de la redécouverte demeure toutefois intact et retrouver les aventures de notre petit sorcier par le biais de la HD est tout simplement enchanteur.

Réalisateur: Chris Columbus
Acteurs : Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Richard Harris, Maggie Smith, Alan Rickman
Durée : 147 minutes
Suppléments : Scènes coupées. La pierre Philisophale: le livre prend vie. Harry potter autour du monde. Les fantômes de Poudlard. L’album photo de l’année. La leçon de quiddich et comment faire éclore l’eouf de dragon. Bandes annonces.

CRITIQUE SON

Si le traitement visuel demeure inchangé, cette édition Blu-Ray apporte un plus indéniable avec sa piste PCM5.1 anglaise. Cette dernière se montre des plus brillantes et offre aux dialogues un éclat merveilleux. Les voies surrounds se voient également plus dynamique que sur la piste TrueHD de l’édition HD-DVD. Il se dégage une énergie frontale réjouissante, exploitant merveilleusement tant les dialogues que les différentes informations stéréo. Les canaux surrounds officient avec une précision chirurgicale et laisse un caisson de basses s’exprimer avec bien plus de véhémence.

La piste Dolby Digital 5.1 Plus lui tient la dragée haute et ce malgré une dynamique générale moins appuyée. Du côté des arrières, on peut parfois faire la fine bouche mais dans son ensemble, l’ampleur et l’enveloppe sonore répondent présentes.

INTERACTIVITÉ du blu ray

La pierre Philosophale (16mn23 – vost) : Par le biais de petites interviews du producteur, David Heyman, du réalisateur, Chris Columbus et du scénariste Steve Kloves, ce document sert également de petit making of. Les trois hommes abordent les difficultés d’adaptation du best seller, leur volonté de ne pas trahir l’auteur, JK Rowling. Mais le plus fort reste l’habile auto-promotion autour du deuxième épisode, Columbus et Heyman vantant les futurs mérites de cette suite tant attendue, allant même jusqu’à proclamer qu’ils corrigeront les erreurs du premier.

Scènes inédites (8mn58 – vost) : Il s’agit là du dernier module digne d’intérêt de cette édition, même si aucune de ces scènes coupées au montage définitif ne se montre vraiment probantes. Sept scènes inédites, dont une n’est en fait qu’une version longue, sur lesquelles nous aurions apprécié un petit commentaire du réalisateur pour nous en expliquer l’éviction. Rien de bien exaltant mais tout cela demeure une sympathique curiosité.

Laisser un commentaire