Une nouvelle théorie qui expliquerait TOUT dans Harry Potter

Depuis l’annonce de J.K Rowling “Il y a un grand secret au cœur de l’histoire Harry Potter. Un grand secret qui, en un sens, explique tout” nombre de théories ont émergées. Entre le lien fraternel qui pourrait lier Hermione et Harry ou encore le fait que Ron et Dumbledore seraient la même personne, les fans ont analysés minutieusement l’oeuvre à la recherche d’une information qui pourrait tout expliquer. La théorie dont nous allons parler n’est pas très connue, certains ont pu voir la vidéo de “xio nixes” qui l’explique :

Une théorie mystère dans Harry Potter

Débutons, d’abord, beaucoup de personnes savent que le chiffre 7 est un chiffre on ne peut plus important dans la saga : il y a 7 tomes, 7 Horcruxes, 7 années d’étude à Poudlard, 7 enfants Weasley, et bien d’autres encore. La théorie que nous allons voir utilise aussi le chiffre 7, en fait, Harry Potter serait la représentation des 7 étapes du deuil. Il faut savoir que lorsque J.K Rowling invente le récit de Harry Potter, elle apprend un peu plus tard après avoir eu l’idée de son livre, que sa mère décède de la sclérose en plaque en 1990, c’est à partir de son décès que J.K Rowling commence réellement à écrire. J.K Rowling était donc en deuil…

Rappelons les étapes du deuil : la première étant le choc, ensuite le déni, puis la colère, la tristesse, la résignation, l’acceptation et enfin la reconstruction. La théorie démontre en fait que chaque livre correspond à une étape et ce, dans l’ordre. Durant tout le long de l’explication, gardez une chose à l’esprit : Voldemort symboliserait la personnification de la mort elle même (et non pas celle du conte des trois frères et le fait que Poudlard représenterait un monde d’illusions dans lequel Harry se réfugie. C’est partit !

Harry Potter à l’école des sorciers

Le premier tome : Harry Potter à l’école des sorciers symboliserait le choc. Tout d’abord on apprend que les parents de Harry ont été tués par un sorcier du nom de Voldemort. Harry est donc lui aussi en deuil. Mais ce n’est pas tout, durant cette année Harry apprendra beaucoup de choses : c’est un sorcier, qu’il est riche mais aussi célèbre dans le monde des sorciers, il est aussi emmené à Poudlard, l’école des sorciers. Par rapport à sa vie chez son oncle et sa tante, cela change tout de même beaucoup de choses. Poudlard, dans cette théorie sera vu comme un endroit où Harry peut échapper à la réalité, c’est l’endroit où il se sent en sécurité, comme il le dit si bien dans les livres. Dans ce même livre, Harry verra pour la première fois Voldemort, il le voit d’une manière plutôt repoussante et choquante : la tête de Voldemort est collée à l’arrière de celle du professeur Quirell. Tout cela montrerait que le premier livre de la saga Harry Potter représente l’étape du choc.

Pour le deuxième livre “Harry Potter et la chambre des secrets”, ce serait l’étape du déni. Au début du livre, Harry fait la rencontre de Dobby, l’elfe de maison qui lui apprend qu’il ne faut pas retourner à Poudlard, et si l’on suit le fait que Poudlard est bel et bien la personnification d’un imaginaire, Harry ne doit pas se bercer d’illusion et Dobby tente de le ramener à la raison. Mais Harry ne l’écoute absolument pas, Harry retourne à Poudlard malgré tous les obstacles qui se mettra en travers de son chemin. C’est l’étape du déni ! De plus, Harry sera de nouveau confronté à Voldemort, mais cette fois ci, d’une manière totalement différente puisqu’il s’agira d’une illusion créée par le premier Horcruxe détruit : le journal de Tom Jédusor. Harry voudra le faire disparaître comme si on reniait l’existence de la mort.

L’un des tomes où le caractère de Harry s’affirmera le plus c’est le livre “Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban”. En effet, Harry est énormément en colère. Tout d’abord avec la visite de la tante Marge, qui ne cesse de le rabaisser, mais quand elle décide d’insulter les parents de Harry, s’en est trop. Harry extrêmement en colère la fait gonfler comme un ballon. Ensuite, Harry apprend que l’un des meilleurs amis de ses parents les a trahis, ce qui les a conduit à se faire tuer. Harry ne voudra plus qu’une seule chose : se venger. Quand il apprend à la fin du livre que c’est finalement Peter Pettigrow qui est responsable de la mort de ses parents, Harry ne se débarrasse pas de sa colère mais se raisonne tout de même à ne pas le tuer. Il parait donc assez clair que le troisième tome est la représentation de la colère.

Vient l’étape de la tristesse. Dans le livre “Harry Potter et la Coupe de Feu”, Harry se sent terriblement seul, il envoie bon nombres de lettre à Sirius Black, exprimant sa solitude. Tout le monde se moque de lui lorsqu’il est inscrit au tournoi des trois sorciers, avec par exemple, les badges “Potter Stinks” que tout le monde porte. Harry se disputera aussi avec Ron durant cette année Poudlard, et il se sent encore plus seul. Mais ce n’est pas tout : lorsque Harry décide enfin d’inviter Cho Chang au bal, elle lui apprend qu’elle ira avec un autre, Cedric Diggory qui sera tué à la fin, ce qui causera la peine non seulement de Harry mais aussi de toute l’école. La tristesse est donc présente tout le long de la quatrième année d’étude à Poudlard.

C’est dans “Harry Potter et l’Ordre du Phénix” que Harry Potter sait que Voldemort est de retour. Dans la cinquième étape du deuil, on comprend que la mort est bien réelle et cela est représenté par le retour de Voldemort. Mais beaucoup de sorciers ne croient pas Harry sur ses dires, et cela renforce le sentiment de solitude que Harry pouvait déjà ressentir, et accroît donc son sentiment de faiblesse. De plus, le Seigneur des Ténèbres s’amuse à rentrer dans la tête de Harry, et celui ci se sent totalement impuissant vis à vis de cela. Harry pense qu’il n’arrivera jamais à vaincre Voldemort, il est plus fort que lui. Harry est donc plus faible et il en est conscient, il est résigné : c’est la résignation.

C’est dans “Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé” que la volonté de Harry à vouloir combattre Voldemort se développe. Tout les sorciers acceptent enfin la véracité des propos de Harry sur le retour de Voldemort. C’est aussi dans ce tome qu’on apprendra l’existence des Horcruxes et ce que cela représente : le moyen de vaincre enfin Voldemort. Harry accepte le fait que la mort est bien réelle, et cela se renforce vis à vis de la phrase qu’il dit à la toute fin du livre “Je ne reviendrai pas à Poudlard l’année prochaine”, Poudlard étant un monde d’illusion dans lequel il pouvait se réfugier, cette fois ci Harry veut regarder la mort en face pour pouvoir la combattre. C’est l’acceptation.

Harry, après une longue recherche de Horcruxe et la bataille qui a pu laisser beaucoup de dommages collatéraux (Tonks, Lupin, Fred, Collin, etc…), arrive enfin à tuer Voldemort. Il arrive à détruire les 7 horcruxes, et donc dans cette théorie à passer les 7 étapes du deuil. A la fin, on peut voir Harry marié, emmenant ses propres enfants dans le Poudlard express, Harry est reconstruit. C’est l’étape de la reconstruction.

Enfin, J.K Rowling a beaucoup insisté sur un point : le fait qu’il est très important d’être entouré et encore plus lorsque l’on est en deuil. C’est une idée qui est fortement démontrée tout le long de l’aventure, et encore plus dans le tome 5 Harry Potter et l’Ordre du Phénix. C’est grâce à l’amitié et l’amour que Harry parvient enfin à tuer Voldemort. Cette théorie vous plaît-elle ? Qu’en pensez vous ? Viendra t’elle aux oreilles de J.K Rowling et la confirmera t’elle ? Vous pouvez commenter afin d’en discuter.

Laisser un commentaire